La basilique Saint Urbain

Zacharie

 

Les désordres observées dans le choeur de la basilique Saint Urbain au début des années 80 ont conduit le ministère de la Culture à faire déposer cinq verrières. Elles ont été restaurées dans l’atelier d’Alain Vinum en attendant que l’abside dans laquelle elles étaient serties soit restaurée.

La repose des verrières a eu lieu à la fin des années 90. Les grandes figures monumentales ont retrouvé leur place à une quinzaine de mètres de hauteur excepté Zacharie exposé à Paris pour la grande exposition au Louvre, consacrée par la réunion des musées nationaux à l’art au siècle de Philippe le Bel (1998).

Avant de revenir à Troyes, Zacharie fut exposé à Dusseldorf puis à Fribourg.

Les verrières de Saint Urbain, réalisées vers 1250-1275, constituent l’un des sommets de l’art des maîtres verriers de la fin du XIIIe siècle.

La basilique est une fondation papale et son édifice fut confié aux meilleurs artisans d’Europe qui ont réussi une subtile fusion entre la pierre et le verre. À la fin du XIIIe siècle, les maîtres-verriers se sont promenés dans tous les pays d’Europe synthétisant finalement les influences flamandes, allemandes et française.

Urbain IV , né à Troyes en 1195 fut un des rares papes français. Fils d’un modeste savetier , il fit de brillantes études de théologie. Le 29 août 1261, il est élu pape. N’oubliant pas sa ville natale, il fonde à l’emplacement de l’échoppe de son père une église dédiée à son Saint patron : Saint Urbain, pape et martyr. Le 29 février 1964, le pape Paul VI élève Saint Urbain à la dignité de basilique.