La cathédrale Saint Pierre et Saint Paul

IMG_4425

IMG_4355IMG_6901 - copie

IMG_0147

Alain VINUM s’est affranchi de tout ce qui pouvait se faire dans la restauration.

La restauration du prophète Zacharie dans la basilique Saint Urbain le symbolise. Sur ce chantier, Alain VINUM a affiné des techniques de restauration sous la direction de Jean-Michel MUSSO, ACMH, en collaboration avec le LRMH qu’ils ont imaginées dès 1982 pour la cathédrale de Troyes .

En 1982, le ministère de la culture lui confie la baie consacrée à la légende de saint André. Il s’agit en fait d’un chantier expérimental destiné à mettre au point des techniques de conservation et de restauration de vitraux du XIIIe. Aux étapes codifiées que sont l’analyse du vitrail, de ses restaurations antérieures, des attaques du temps qu’il a subies (pluie, rouille, altérations dues à la condensation), des analyses menées au LRMH, il fait photographier le vitrail avant d’y toucher et de décider de la technique de nettoyage à mener. Les pièces brisées sont refaites à l’identique. Une fois les pièces remontées en plomb, ne reste plus au vitrail que retrouver sa place originale. Et c’est là qu’Alain Vinum et Jean-Michel Musso, ACMH,  ont fait preuve d’inventivité en imaginant un système de double vitrage afin d’éviter les phénomènes de condensation. Le double vitrage consiste en la réalisation d’une verrière neutre qui reproduit tous les réseaux de plomb de l’original et le protège de la pollution et de la condensation. Depuis cette époque, cette technique a fait école. À cette époque, 5 autres ateliers travaillaient également à cette technique en France. Cette réflexion commune donné naissance à un code de déontologie et la mise en oeuvre d’une technique particulière pour la restauration des verrières de Saint Urbain en collaboration avec l’atelier Simon de Reims.

Dans la prise en charge de ce chantier expérimental concernant la restauration de la baie de Saint André, il met au point pour la première fois la création d’un document infographique regroupant les photos avant et après restauration et, toutes les étapes sont indiquées par des codes couleurs; technique qui sera reconnue comme document officiel pour la présentation des DDOE de fin de travaux ( documents de remise des ouvrages exécutés).